menu Menu

"Vers le fleuve", récit 1    

Installation vidéo en plein air le 18 août 2022, Port de Bègles  

Installation vidéo en plein air le 18 août 2022, Port de Bègles  

Vers le fleuve, au Port de Bègles
Installation vidéo en plein air, dans le cadre de l’Été métropolitain
18 août 2022, rendez-vous à partir de 21h
Les projections commencent à la tombée de la nuit.

« Le lendemain, au même endroit du pont, je cherchai du regard les oiseaux flottants. Et j’ai vu un tronc d’arbre, long comme celui d’un pin au milieu des plus vieilles forêts, il glissait il avait l’air si léger et bien porté, il allait vers l’estuaire. »

Cette installation poétique et contemplative, composée de vidéos projetées et de textes, raconte quelque chose des désirs de partir de l’artiste Olivier Crouzel et de l’autrice Sophie Poirier.
La caméra s’accroche aux paysages qui défilent… Décor portuaire, décor de berges du fleuve, horizon lointain… Plus tard, le temps d’une escale à la Maison des marins, on écoute des histoires. On repart. Que ce soit sur la rive droite le long de la Garonne, ou près des océans, ou sur un ferry à traverser l’estuaire (ou c’est le Mékong ?), on se laisse transporter.
Où vont les marins, où vont les bateaux, où vont les histoires ?

Au coucher du soleil, les installations sonores sont activées les premières. De courtes histoires sont diffusées en boucle à l’aide de systèmes amplifiés, ou par instant à voix nue par une lectrice, à différents endroits du site.
Plus tard, les projecteurs vidéo s’allument. En tombant, la nuit révèle les images qui sont projetées partiellement sur les troncs des arbres, sur les tissus-voiles, sur les feuillages, sur les murs des maisons, sur les bateaux, sur le ponton…

La forme de l’installation s’adapte au lieu, en fonction de sa topologie. Le public est invité à déambuler librement sur le site. Peut-être à s’assoir par endroit.



Previous Next

keyboard_arrow_up